Archives de Catégorie: Projets à long terme

CHALLENGE VICHY, « LE » GROS OBJECTIF DE 2013

logo vichy

 

Je ne sais pas trop comment commencer cet article, il y a tellement de choses à dire. Je pense qu’un petit retour en arrière s’impose.

Juin 2012. J’ai de plus en plus mal au dos. Une visite chez mon médecin traitant suivi d’une flopée de radiographies va détecter un pincement des disques lombaires dû aux chocs répétés des pieds sur la route en courant. Le verdict tombe, le médecin me dit de changer de sport. Je n’arrête pas complètement la course à pieds, mais réduit considérablement mon kilométrage hebdomadaire, je m’achète un vélo pour compenser et je me mets à aller régulièrement à la piscine, le triathlon s’impose à moi de lui-même (l’envie de m’y mettre me trottait déjà dans la tête depuis un moment).

Juillet 2012. Premier triathlon. Je commence par un format sprint (0.75/20/5), histoire de voir ce que ça donne. Le pied total, je m’éclate, je remercie même le ciel de m’avoir donné des problèmes aux lombaires, sans quoi je ne m’y serais peut-être jamais mis 😉  Je rempile 2 semaines plus tard, avec un autre format sprint. C’est bon, je suis accro. Il est temps d’augmenter la distance un petit peu. Pas de format CD (1.5/40/10) au planning des courses près de chez moi, par contre ………….

Fin Août 2012. Premier Half Ironman (1.9/90/21.1). Le pari est un peu fou, à peine un mois pour me préparer, je fais 3 semaines avec beaucoup de volume (pas le temps de travailler la technique), une semaine de repos et c’est parti. La course se passe bien, à part un parcours vélo très difficile (1500 D+ sur 90km et sans pédales auto en plus) et quelques crampes durant le dernier tour à pied. En passant la ligne d’arrivée, je sais déjà dans un coin de ma tête que je tenterai de devenir un Ironman en 2013. Mais reste à savoir où et quand ?

 

IRONMAN DE NICE vs CHALLENGE VICHY

 

photo nice vichy

 

J’ai longtemps hésité entre tous les triathlons distance Ironman se déroulant en France. J’ai très rapidement écarté l’embrunman, l’altriman et autres triathlons au parcours vélo à y laisser ses cuisses, et au final j’avais le choix entre l’Ironman de Nice et le Challenge Vichy. A la suite de beaucoup de calculs et après avoir pesé le pour et le contre de chacune des 2 épreuves, il s’est avéré que Vichy était la plus propice à la « performance » (la performance étant ici le simple fait de terminer la course).

–          En effet, je préfère nager en eau douce qu’en eau salée, un point pour Vichy.

–          Le parcours vélo de Vichy a un dénivelé positif de 750m contre près de 2000 pour Nice. Un point pour Vichy.

–          Au niveau organisation, les deux épreuves n’ont plus rien à prouver. Un point chacun.

–          700 athlètes au départ à Vichy avec un départ par vagues, c’est mieux que de se retrouver dans la machine à laver niçoise avec le départ commun de 2500 athlètes. Un point pour Vichy.

–          Niveau budget, entre l’inscription, le trajet, l’hôtel et les frais sur place, Vichy revient 2 fois moins cher que Nice. Un point pour Vichy.

–          Nice se déroulant fin juin, le gros de la préparation (sorties vélo seul de 5h et plus) se fait en hiver, alors que pour Vichy, qui se déroule en septembre, je pourrai profiter des beaux jours pour m’entraîner. Un point pour Vichy.

Résultat final : Vichy 6 – 1 Nice.

Je pense quand même faire Nice, surement en 2014, mais pour mon premier je tiens vraiment à mettre toutes les chances de mon côté pour être finisher.

 

UNE LONGUE PREPARATION

Il est évident que toute mon année 2013 (du moins jusqu’au jour de la course, le 1er septembre) va tourner autour de cet Ironman. Le marathon de Paris début avril sera un bon test pour déterminer à peu près mon chrono du marathon à Vichy, sachant qu’il faut rajouter une bonne minute au kilo par rapport au temps référence sur marathon. Comme je l’ai déjà dit, le seul objectif sera de « finir », mais je pense qu’un chrono aux alentours de 13h00 est largement réalisable.

J’utiliserai un plan d’entraînement en 31 semaines qui débutera le 28 janvier, et qui se décompose en 2 gros blocs. Un bloc de 14 semaines axé sur le foncier, puis un bloc de 16 semaines plus axé sur la préparation spécifique à Vichy et sur l’allure de course. Enfin, la semaine précédant la course servira à faire du jus pour arriver frais au départ. Durant la première moitié de la préparation, il faudra compter 6 ou 7 séances par semaines (2 par discipline + 1 de PPG), et on passera à 9 ou 10 séances par semaine (15h environ) pour la phase spécifique.

Après ma dernière course de l’année ce week end, je vais faire une bonne coupure d’une quinzaine de jour avant de relancer la machine tout doucement en augmentant un peu le volume jusqu’à fin janvier, pour ne pas partir de zéro et risquer la blessure.

 

UN NOUVEAU MODE DE VIE

S’entraîner (correctement) pour un Ironman n’est pas une mince affaire. De nombreux changements sont à prévoir. J’ai d’abord demandé l’accord de mon épouse avant de m’inscrire, car toutes les heures passées à l’entrainement seront des heures en moins passées avec elle !!! Heureusement mon travail de nuit me laisse énormément de temps libre en journée pour m’entraîner, donc je n’aurai pas de gros problèmes pour caser 9 ou 10 entraînements, tout en me gardant un jour de repos complet à la semaine.

Au niveau diététique vont également survenir de nombreux changements. Même si j’ai déjà perdu pas mal de poids depuis que j’ai arrêté le tabac, j’en ai encore à perdre. 10kg pour être plus précis. L’idéal serait de me stabiliser à 87kg (pour 1m93) d’ici début avril, pour le marathon de Paris. Vu la charge d’entraînement que je vais devoir supporter, tous ces kilos en moins ne me manqueront pas, loin de là 😉 Finit donc la malbouffe, kebab, hamburgers et autres aliments gras, et bienvenue aux légumes et autres aliments sains !!! Sur ce point-là, c’est ma femme qui va être contente 😉

Niveau motivation, il y aura surement des coups de moins bien, c’est inévitable, 31 semaines c’est long, très long même, et il ne faudra pas lâcher prise. Heureusement, ma femme et mes proches seront là pour me soutenir, ainsi que vous, lecteurs, je l’espère !!!

Quelques courses de préparation sont au programme, je pense 2 triathlons CD et 2 format Half-Ironman, plus ou moins rapprochés de l’objectif, histoire de tester le matériel et l’alimentation durant la course, et aussi pour faire un point sur l’état de forme du moment. Mon planning n’est pas encore tout à fait au point, donc je préfère ne rien dire pour le moment.

Enfin bref, voilà, vous savez tout pour le moment, je ferai un point sur la préparation régulièrement, je vous tiendrai au courant si tout va bien !! Ou pas ………

%d blogueurs aiment cette page :